Actors, bien plus qu'un jeu, une révolution !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Chronique à Bichote

Aller en bas 
AuteurMessage
Max Stonen
Amateur
Amateur
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 11/01/2009

Actor
Popularité:
0/200  (0/200)
Reconnaissance:
-1/200  (-1/200)
Nationalité: Anglais

MessageSujet: La Chronique à Bichote   Lun 12 Jan - 16:23

La Chronique à Bichote



Bonjours à tous chers lecteurs, je me prénomme Henri Bichote. Je vais tenir sur cette adresse ma chronique quotidienne. Sachez que j’y mettrais le plus d’amour possible, comme je l’ai toujours fait. Je ne vais donc pas m’attarder plus et commencer de suite, pour votre grand plaisir. Aujourd’hui je suis allé à mon premier « grand » casting. Je n’ai malheureusement pas été pris, cependant je dois avouer que celui qui a réussi avait un réel talent. Bon certes, il en avait seulement pour la femme du jury, mais vu qu’elle semblait dominé les mâles qui se trouvaient autour d’elle et bien elle a eu le dernier mot pour leurs faire accepter de prendre ce jeune apollon.

Car je suis dans l’obligation de vous avouer que si on fait abstraction de son physique il n’a pas grand chose dans la tête. Au départ il m’a semblé que ce dernier était touché de la maladie de Parkizon, en effet il n’arrivait pas à tenir en place sur son petit tabouret. Enfin je ne vais pas l’accablé sur son sort, vu qu’il est plus en place de rire de moi que l’inverse. Ceci étant dis, je vais vous parler de ma prestation. Je pense qu’elle fut très correcte, ce n’était pas du grand art, mais pas non plus un spectacle pitoyable comme l’on pu faire des gens avant moi. Le réel problème, était qu’il fallait qu’on joue pour une publicité de la marque « Franprix ». Au départ lorsque j’ai appris que notre prestation allait reposé sur ce thème j’ai eu le déclic de penser au jeu de mot : « Franc Prix » d’ou mon image d’un prix réel sans augmentation. Cependant ça n’a pas semblé être l’esprit de la maison qui semble finalement préférer se faire des sous sur le dos des pauvres mamies, qui ont l’indisponibilité d’aller dans les grandes surfaces. Du moins c’est à peu près comme cela qu’ils m’ont expliqué les choses après mon monologue.

Dans la salle de représentation nous étions tous ensemble au départ, puis ensuite nous sommes rentrés les uns après les autres. Nous avions tous à peu près le même age, sauf un petit turbulent qui était lui en pleine adolescence. Ses parents étaient avec lui, et sa mère semblait très proche de lui. Toutes les deux minutes, elle voulait savoir si tout aller bien, en lui répétant : « Tu as pensé à passer aux toilettes, mon chou ? ». Ce dernier avait l’air exaspéré par sa maman poule.

De l’autre coté se trouver un bello-italien. Toutes les femmes présentent se trouvaient à son chevet mais lorsque ce dernier leurs annonça qu’il se nommait : « Petitbon… Jean Petitbon ». Toutes ses chipies furent pris d’un fou rire qui vexa l’intéressé. Enfin bref, sinon je n’ai pas eu le temps de sympathiser avec beaucoup de monde. Car après avoir fait ma prestation je suis parti sachant pertinemment que je n’aurai pas le rôle ce jours ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Chronique à Bichote
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [chronique] Sutures de David Small
» [chronique] The Mystery Play de Grant Morrison et John.J.Muth
» [Chronique] Brooklyn Dreams de De Matteis et Barr
» [chronique] Hellboy - Presentation
» Chronique des vampires par Anne Rice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Actors :: LES COULISSES :: Vie Publique :: Les Chroniques-
Sauter vers: